Apollonia

La Libye

Généralités :

La Libye, qui couvre une superficie totale de 1.764.000 km², est bordée au nord par la mer Méditerranée, à l'ouest par l'Algérie (982 km) et la Tunisie (459 km), au sud par le Niger (354 km) et le Tchad (1 055 km) et à l'est par le Soudan (383 km) et l'Egypte (1 115 km).

 

Carte de la Libye

Le pays tient son nom d'une tribu berbère qui était nommée Libou, qui a donné le mot grecque Libyè. L'islam est la religion officielle et, parlée par les 6,5 millions d'habitants, l'arabe est la langue officielle.

 

La Libye, terre d'histoire et de mythologie

Que à visiter ?

Tripolitaine :

Située au centre du bassin méditerrané et au croisement des couloirs maritimes des flottes grecques et phéniciennes, le pays a bénéficié longtemps de cet emplacement stratégique pour s'enrichir. Pendant des siècles Phéniciens, Grecques, Romains, Byzantins et Arabo-musulmans s'y sont succédé en laissant des témoignages de leurs cultures et l'empreinte de la générosité de leurs évergétes (bienfaiteurs et donateurs).

Le long de la côte les sites romains de Sabratha et Leptis Magna, les plus beaux dans le bassin méditerranéen faisant également partie du patrimoine mondial de l’ UNESCO,  sont les témoins de la richesse de la Libye au début de notre ère.

Sabratha

 

Leptis Magna

 

Cyrénaïque :

Vers l'Est, une autre histoire commence avec l'arrivée des colons Grec. Au VII siècle av. J.-C. , des citoyens de l'Île de Santorin, suite à un mystérieux Oracle, ont décidé d'aller explorer des territoires inconnus. Conduits par les courants maritimes, ces colons vont trouver leur bonheur dans la région fertile de la montagne verte (Djebel Akhdar), qui deviendra la première cité grecque dans la région et qui se nommera Cyrène.

Toutes les conditions sont réunies pour le développement de cette civilisation assoiffée de terre et de ressources. Apollonia, Ptolemais, Euesperades et d'autres cités ont vu le jour dans la région qui s'appellera par la suite La Cyrénaïque pour créer ensuite la Pentapolis grecque à la frontière de l'Egypte.

Cyrène

 

Al Athrun

 

Ghadames et le désert de Fezzan :

Au bord du désert, près de la frontière de l’Algérie et de la Tunisie, se situe la veille ville de Ghadames. Ce n’est pas sans raison que l’on appelle cette ancienne cité caravanière « la perle du désert » et qu’elle  trouve sa place sur la liste du patrimoine mondial  de l’UNESCO.   

Plus au sud, les racines de l'histoire s'étendent bien loin. Des traces à découvrir dans un musée à ciel ouvert dans le désert libyen témoignent d'une richissime période préhistorique qui remonte au néolithique. Des gravures et des peintures rupestres, illustrent la vie chasseresse et pastorale des tribus proto-berbères, souche d'origine des autochtones.
Ces représentations qui datent d'environ dix mille ans sont exposées dans ce grand Musée de l'Ouadi Metkhandouch et dans la région de l'Akakus.

Les Garamantes, descendants de ces peuples du désert, ces chevaliers redoutables, conducteurs de chars au galop volant, comme les décrivaient les berbères de la côte, ont développé leur histoire loin des tourments et de changement, sans en être complètement détaché. Retirés vers le Sud, c'est le Fezzan qui sera leur territoire.

Ghadames

 

Désert

 

Akakus

 

 

C'est cette belle mosaïque d'histoire avec toutes ses merveilles que nous vous proposons de découvrir à travers la Libye.